la réponse électrique de Hulot au JDD

« La transparence oui, le voyeurisme et le pinaillage, non. » S’il approuve le principe de l’examen des patrimoines des ministres par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, Nicolas Hulot trouve « absurdes » les commentaires suscités par la publication de ses biens, et surtout de ses 9 « véhicules motorisés » d’une valeur totale de 105.000 euros. « La réalité, c’est que je roule en électrique 95% de mon temps », assure-t-il au JDD – avec une BMW (en Bretagne où il habite) et un scooter BMW aussi (à Paris), sans compter les voitures de son ministère, électriques elles aussi (sauf pour les longs trajets). Le 4×4 (un Land Rover âgé de 20 ans) qu’il possède est stationné en Corse, où il possède une maison « à 1.000 mètres d’altitude ».

S’y ajoutent une « 2CV de 30 ans » que conduit sa fille, un van Volkswagen qui lui sert « pour les vacances en famille », la voiture personnelle de sa femme, et une camionnette utilisée par celle-ci pour transporter des chevaux en Bretagne, où se situe leur propriété familiale, ainsi qu’une moto BMW et « un petit bateau à moteur ». Quant à sa fortune globale, estimée à 7,3 millions, Hulot précise avoir « gagné de l’argent » à la télévision et ajoute : « C’est ce qui m’a permis de bosser pendant 25 ans pour défendre la cause de l’écologie. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here